Vous lancez votre business, ou alors vous êtes simplement curieux, et vous vous demandez ce qu’est la veille concurrentielle

Ce guide, qui va vous expliquer ce dont il s’agit, et comment la réaliser, est fait pour vous. En effet, la veille concurrentielle est devenue indispensable avec le développement d’Internet et un accès de plus en plus large à une multitude de données. Il est important de s’adapter à ces nouvelles tendances et à adapter notre manière de travailler pour se tenir au fait de tout ce qui se passe sur le marché et avoir une bonne suivi de prix.


  1. La veille concurrentielle, qu’est ce que c’est ?

La veille concurrentielle consiste en la surveillance du comportement de vos compétiteurs lorsque vous vous situez sur un marché concurrentiel.

Elle est une étape importante lors de la réalisation d’un benchmarking concurrentiel.

La veille mercatique (ou concurrentielle) peut vous permettre de surveiller plusieurs éléments chez vos concurrents :

  • l’évolution de leurs prix (veille tarifaire)
  • de la sélection de leurs produits vendus
  • de leurs promotions
  • de leurs évènements
  • de leur image aux yeux des clients
  • de leur présence dans les médias etc.

Cela apporte donc diverses données indispensables pour vos études concurrentielles et est donc crucial pour de nombreuses entreprises, particulièrement les acteurs du marché du e-commerce, pour lesquels l’évolution de la concurrence est déterminant.

Vous vous demandez ensuite sans doute comment effectuer votre veille concurrentielle ? Quelles sont les étapes à respecter ? Quelles sont les règles d’or ? Voici les réponses à vos questions.

On peut relever cinq étapes composant la veille concurrentielle :

  • Quels sont les concurrents à surveiller ?
  • Quelles sont les informations que l’on recherche ?
  • Comment récolter ces informations ?
  • Comment synthétiser les données ?
  • Quelles décisions prendre ?

veille concurrentielle


 

  1. Quels sont les concurrents à suivre ?

Avant de commencer toute veille concurrentielle, une étape qui peut sembler évidente mais qui n’en est pas moins cruciale, est d’établir une liste des concurrents que l’on vise.

  • Qui dois-je surveiller pour développer mon activité ?
  • Qui empiète, ou risque d’empiéter sur mon marché potentiel ?
  • Quels sont les concurrents qui représentent un réel challenge pour le développement de mon commerce ?

Une liste claire doit donc être établie avec soin : il faut en effet surveiller tous vos concurrents, sans quoi la veille peut s’avérer limitée. Cependant il est possible d’effectuer des veilles concurrentielles à plusieurs niveaux.

Par exemple, si vous êtes un e-commerçant de vêtements, vous devrez vous concentrer sur les autres e-commerçants qui commercialisent les mêmes produits que vous dans un premier temps, puis, pour une meilleure connaissance du marché, vous pourrez suivre les e-commerçants vendant des vêtements de même gamme que les vôtres.

Enfin, pour une veille plus complète, vous pouvez même aller jusqu’à regarder ce que font vos concurrents plus éloignés, ceux positionnés sur une gamme différente par exemple, pour évaluer la pertinence de votre offre face à la leur.


  1. Quelles sont les informations que vous recherchez ?

Une bonne veille mercatique ne peut être réalisée si l’on ne sait pas réellement ce que l’on veut suivre chez nos concurrents. Il faut donc se poser les bonnes questions.

  • Est-ce que l’on recherche à établir nos prix ?
  • Nos promotions ?
  • Est-ce que l’on souhaite étudier de manière générale les différentes stratégies possibles qui permettent de maximiser les ventes ?

Suivre l’évolution de multiples données simultanément n’est pas nécessairement un problème, mais il peut être utile de restreindre vos recherches à ce qui vous est réellement utile.

Pour une étude concurrentielle complète, vous devrez suivre

  • les données financières de vos concurrents,
  • suivre l’évolution de leur distribution ou services
  • de leurs prix
  • de leur ressources matérielles et technologiques
  • de leur présence géographique, de leurs ressources humaines
  • de leur stratégie d’évolution (partenariats, acquisitions, nouvelles cibles …)

Cependant, selon vos besoins, toutes ces informations n’ont pas la même importance, il s’agit donc d’établir des matrices pour cibler vos réelles priorités.

Exemple de matrice

veille concurrentielle

Par exemple, pour un e-commerçant spécialisé dans le matériel électronique, il peut être bon de voir quels sont les prix proposés sur le marché, quels sont les retours des clients (pour pouvoir ajuster son offre) ou encore quels produits sont en promotion. En revanche, les données financières des e-commerçants concurrents lui apporteront moins. Il faut donc réellement cibler ses besoins.

 


  1. Comment récolter les informations sur vos concurrents ?

Une fois que vous savez ce que vous recherchez, vous vous demandez comment vous allez pouvoir récolter autant de données sur un espace extrêmement vaste : Internet.

Une partie de la veille concurrentielle peut être réalisée par vos propres moyens.

  • Vous pouvez notamment vous abonner aux flux RSS des médias concernant votre activité commerciale.
  • Vous pouvez également faire le tour des forums internet de votre secteur pour récolter des informations.
  • Il est aussi possible d’utiliser des moteurs de recherche d’entreprise qui vous permettront d’accéder aux données de vos concurrents (notamment des données financières et administratives), comme par exemple société.com, score3.fr, Infogreffe, manageo …
  • Pour compléter ceci, il existe des portails vous permettant d’avoir accès aux informations de vos concurrents, comme par exemple Euridile, un service de l’INPI (qui est payant) vous donne accès à de précieuses informations sur des entreprises, notamment des informations financières.
  • Les chambres de commerce et d’industrie publient elles aussi un annuaire des entreprises dans lequel vous pouvez trouver diverses informations. L’accès à ce site est cette fois ci gratuit mais vous aurez accès à moins d’information.
  • Vous pouvez aussi vous abonner aux newsletters de vos concurrents. Enfin, n’oubliez pas de consulter régulièrement leurs sites et blogs.

Cette veille manuelle peut sembler longue mais elle vous donnera accès à de nombreuses informations : les données financières de vos concurrents, leurs actualités, leur place sur les réseaux sociaux…


  1. Comment effectuer sa veille concurrentielle de manière automatisée ?

Cependant, et fort heureusement, si vous vous demandez comment faire une veille concurrentielle de manière plus rapide et automatique, il existe une réponse.

En effet, un grand nombre de sites ou logiciels existent pour vous épauler dans votre veille concurrentielle.

Il s’agit de solutions programmées pour réfléchir et analyser les données qu’ils récoltent automatiquement sur Internet. Beaucoup de ces agents, parfois plus ou moins puissants sont dédiés à la veille concurrentielle, vous permettant ainsi de l’automatiser  : c’est-à-dire que des rapports vous seront envoyés, donc vous ne perdrez plus de temps à tout analyser par vous-même. L’automatisation de la veille concurrentielle peut donc être indispensable pour vous aider à gagner à la fois en temps et en efficacité.

Certains outils de veille concurrentielle vous permettent par exemple de suivre la notoriété de vos concurrents sur internet :

  • tels que Mention et Google Alertes qui vous tiennent au courant des dernières publications concernant les mots clés que vous sélectionnez
  • ou encore Tweetdeck (qui vous permet de suivre l’actualité tweeter de vos concurrents, mais également la fréquence d’apparition de leur hashtag dans des publications d’autres membres de tweeter)
  • D’autres, comme les différentes solutions de WorkIT Software, vous permettent de voir l’évolution de leurs prix, stocks, gamme de produit vendus. Vous pourrez également suivre les promotions opérées par vos concurrents.

Cependant, les logiciels de veille concurrentielle les plus puissants sont généralement payants. Il faut donc adapter les sources d’information de votre étude concurrentielle à vos moyens mais aussi à vos besoins. Selon l’importance de votre veille concurrentielle vous pouvez donc au choix :

  • Rechercher toutes vos informations manuellement (par exemple, si vous lancez tout juste votre e-commerce, cette méthode peut vous aider à bien démarrer pour zéro coût)
  • Utiliser des sites qui vous font une première facilitation (en plus de l’option 1)
  • Adopter une solution logicielle de veille concurrentielle, généralement payante mais extrêmement performante (en plus des deux premières options)

Une fois toutes ces infos récoltées : comment les exploiter ?


  1. Synthétiser vos données

Cette étape est très simple si vous avez utilisé des logiciels de veille automatique pour votre étude concurrentielle. En effet, ces derniers fournissent généralement des rapports détaillés, et il vous faut donc passer directement à l’étape d’analyse des résultats.

Cependant il peut être plus dur de synthétiser puis interpréter correctement vos données si votre veille est effectuée manuellement. Des outils tels que Microsoft Excel pourront vous être d’une grande utilité, par exemple pour savoir quel mot clé revient le plus souvent, ou pour mieux visualiser ceux qui parmi vos concurrents proposent des prix plus faibles que les vôtres, grâce par exemple à la fonction de comptage, ou encore grâce à la mise en forme conditionnelle.

Exemple 1 : qui est plus cher que moi ? moins cher que moi ?

Exemple 2 : ou est-ce que je me situe par rapport au plus cher ? au moins cher ?


  1. Prendre les décisions adéquates

Seulement après avoir respecté toutes ces étapes, vous pourrez passer à la prise de décision, qui est le but premier d’une étude concurrentielle. En effet, en analysant les positions de vos concurrents vous pourrez accéder à diverses informations :

  • Qu’est ce qui marche chez mes concurrents ? Quelles sont leurs techniques pour vendre plus ?
  • Ou est-ce que je me situe par rapport à eux sur les réseaux sociaux ?
  • Les prix que je pratique sont-ils adaptés par rapport le marché ?

Vous pourrez donc prendre les bonnes décisions pour augmenter vos ventes, que ce soit en terme de volume et/ ou de valeur, augmenter votre part de marché, ou même améliorer l’image de votre entreprise.

Finalement, on peut noter trois règles d’or à respecter lors de la réalisation d’une veille concurrentielle :

  • Less is more : ne pas vouloir en faire trop dès le début, il est préférable de commencer par suivre quelques facteurs pertinents puis d’élargir par la suite
  • Ne pas prendre de décisions hâtives, avant même d’avoir correctement synthétiser les données récoltées.
  • Choisissez un type de veille adapté à vos besoins et à vos moyens (choix entre une veille concurrentielle payante, gratuite, automatique, manuelle …)

Quelques articles pour en savoir plus :

http://www.commentcamarche.net/faq/9736-la-veille-concurrentielle

http://www.dynamique-mag.com/article/veille-concurrentielle-strategie-indispensable-entreprise.6256

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn